Accoucher sans douleur : c’est possible !

Accoucher sans douleur : c’est possible !

L’arrivée d’un enfant est un événement heureux et particulièrement attendu surtout par les futurs parents. Mais, l’accouchement est aussi une épreuve particulièrement douloureuse surtout au premier enfant. Heureusement qu’il existe des techniques efficaces qui permettent d’accoucher sans trop avoir de douleur. Voici les plus pratiquées :

Les méthodes médicamenteuses

Pour des raisons médicales ou suivant le choix de la future maman, l’obstétricien recommande le recours à l’accouchement sans douleur. Plusieurs techniques peuvent être utilisées.

La péridurale

C’est le procédé le plus efficace pour combattre les douleurs pendant le travail. Lorsque le col est suffisamment dilaté entre 3 à 4 cm, on injecte un anesthésiant local entre deux lombaires dans le canal vertébral qui va provoquer l’anesthésie à partir de la hanche. La femme enceinte continuera à ressentir les contractions et ses jambes resteront aussi actives. Cependant, grâce à la péridurale, elle ne va plus ressentir les douleurs qui accompagnent les contractions. L’effet de la péridurale se dissipe environ deux heures après son injection.

L’injection d’anesthésie

Outre la péridurale, il est aussi possible de soulager les douleurs entraînées par les contractions grâce à l’injection de divers anesthésiques dérivés de la morphine. Injectée en perfusion lente, cela permet efficacement d’atténuer les douleurs pendant l’accouchement. Il peut aussi arriver de procéder à une anesthésie générale au dernier moment en cas d’extrême urgence ou de forceps.

Les méthodes naturelles

Mais, quelques procédés naturels peuvent aussi être utilisés pour réduire voire éliminer les douleurs lors de l’accouchement. Si des questions vous titillent, rendez-vous sur le site www.accouchement-naturel.com qui pourra vous donner de bons conseils si vous souhaitez recourir aux méthodes naturelles. Il vous expliquera en détail le déroulement ainsi que les gestes à entreprendre.

L’acupuncture

Elle peut aussi aider à soulager la douleur pendant l’accouchement. L’acupuncture consiste à enfoncer des aiguilles stériles très fines sur certains points du corps. Cela va conduire ce dernier à produire de l’endorphine qui va provoquer un engourdissement plus ou moins prononcé. Son effet peut se propager dans des endroits assez éloignés de la piqûre. Toutefois, il est important de noter qu’elle ne supprime pas entièrement la douleur du travail. Mais, elle peut aider la femme enceinte à se détendre et à se concentrer sur la respiration. Autre point fort de l’acupuncture est qu’elle accélère l’ouverture du col et réduit les symptômes désagréables du travail tel que les nausées.

L’aromathérapie

Depuis la nuit des temps, les sages-femmes utilisent l’aromathérapie pour soulager les douleurs lors de l’accouchement. Pour certaines femmes enceintes, il s’agit d’une technique de relaxation simplement. Tandis que pour d’autres, l’aromathérapie notamment par la diffusion d’huile essentielle soulage efficacement les nausées et le vomissement. Pendant un accouchement, on utilise généralement de l’huile essentielle de lavande et de jasmin. Cependant, il est important de noter que la diffusion d’huile essentielle peut entraîner des réactions mineures comme des irritations cutanées et des nausées même si le taux est minime.

L’hypnose

Recourir à l’hypnose est devenu une pratique régulière dans le domaine médical pour le traitement de la douleur. Dans ce sens, elle est bénéfique lors de l’accouchement. Grâce à l’hypnose, la femme enceinte pourra apprendre à gérer la douleur. L’hypnose pendant l’accouchement n’a rien à voir avec les spectacles à la télé. L’hypnothérapeute apprendra à la femme de maîtriser son corps grâce à des exercices de méditation profonde. Évidemment, la future maman sera consciente, elle pourra bouger et parler. Mais, elle sentira moins les sensations de douleur. Toutefois, pour pouvoir pratiquer l’hypnose pendant l’accouchement, une préparation avec un hypnothérapeute certifié vers les 7 et les 8e mois de grossesses s’impose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

[an error occurred while processing this directive]
Top